Que manger lorsqu’on souffre de la stase stercorale ?

Par redacteur

Les troubles digestifs ne sont jamais faciles à vivre. La stase stercorale, un de ces troubles reste méconnu, mais représente un défi majeur pour la santé intestinale. Caractérisée par une stagnation des selles due à une motilité intestinale réduite, la stase stercorale engendre des complications, notamment la constipation chronique. Pour prévenir ou soulager ce mal, l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée fait partie des recommandations phares. Le présent article met en lumière les aliments dont la consommation est recommandée en cas de stase stercorale.

Quelles sont les causes de la stase stercorale ?

La stase stercorale peut être liée à plusieurs causes, mais la plupart concernent des habitudes alimentaires et des choix de vie. La cause fondamentale de la stase stercorale est l’apport insuffisant de fibres alimentaires à l’organisme afin de maintenir les selles bien formées et œuvrer pour un transit régulier. Le manque d’hydratation peut aussi être source de stase stercorale, car l’absence d’eau rend les selles plus dures et difficiles à évacuer de l’organisme. Une alimentation pauvre en fibres et en liquides, associés à un mode de vie sédentaire, compromet la motilité du côlon.

Les soucis médicaux comme les problèmes neurologiques, l’obstruction intestinale ainsi que la prise de certains produits pharmaceutiques peuvent être également à la source d’une stase stercorale. La compréhension des causes de cette affection est l’une des clés importantes de son processus de prévention.

Quels sont les aliments à consommer en cas de stase stercorale ?

Parmi les approches de traitement de la stase stercorale, il est souvent conseillé de revoir ses habitudes alimentaires et de privilégier certains aliments. Ces aliments indexés ont la capacité de favoriser un transit intestinal optimal. Les aliments riches en fibres alimentaires par exemple sont particulièrement recommandés. Ces derniers participent à la formation des selles molles et stimulent le mouvement intestinal. Les légumes, les céréales complètes, les fruits et les légumineuses doivent donc être privilégiés. Ceci étant dit, les fruits comme les pruneaux sont recommandés en raison de leur forte concentration en fibres alimentaires. Ils réduisent également le risque de constipation.

Les légumes à feuilles vertes comme les épinards et le chou frisé sont aussi riches en fibres et peuvent soulager la stase stercorale. Les céréales complètes comme le son d’avoine représentent également une importante source de fibres. En plus de tous ces types d’aliments, une bonne hydratation est aussi recommandée. L’intégration d’aliments probiotiques à l’instar du yaourt est aussi recommandée pour soulager la stase stercorale. Avec une alimentation riche en fibres et une bonne hydratation, vous apportez un soutien massif à votre côlon et vous luttez contre la stase stercorale.

Quels sont les aliments à éviter en cas de stase stercorale ?

Bien qu’il existe un certain nombre d’aliments à privilégier pour soulager la stase stercorale, il existe aussi certains aliments à éviter quand vous souffrez ou si vous souhaitez prévenir. Il est conseillé d’éviter les aliments transformés avec une forte teneur en graisses saturées. Les produits laitiers comme le fromage par exemple peuvent durcir les selles. Vous le savez déjà, les fibres sont importantes. Il est donc déconseillé de consommer les aliments pauvres en fibre comme les viandes rouges ou encore les produits raffinés. Les boissons alcoolisées et caféinées sont également déconseillées, car elles ne sont pas une alternative à l’eau.

Articles similaires

Notez cet article

Laissez un commentaire

Allô maladies rares

Nous vous proposons ici tous les indispensables pour être en pleine forme. À travers nos contenus, vous trouverez donc l’ensemble des informations et des conseils qu’il vous faut sur la santé, le bien-être, les maladies, etc. Pour vos questions ou préoccupations, nous vous invitons à nous laisser un message à travers notre site.

Suivez-nous sur

@2023 – Tous droits réservés. Allô maladies rares